L’ONG Kanya Donsé Fanyi

menu

Histoire de la Fondatrice de l’ONG Kanya Donse Fanyi (KDF)

Histoire de la Fondatrice de l’ONG Kanya Donse Fanyi (KDF)

L’histoire de la directrice, Mme Diallo Abiba, se confond avec celle de l’ONG Kanya Donse Fanyi. Née à Niamey au Niger, elle y a grandi et y a suivi sa scolarité jusqu’à la fin de ses études supérieures à l’école d’administration de Niamey. Mme Diallo suivra son mari en 1988 pour s’installer à Kindia. Peu après leur arrivée à Kindia, elle a remarqué une région souffrant de la perte de fruits, ce qui l’a profondément touchée. Avec sa connaissance des techniques traditionnelles de séchage et de transformation, elle a décidé de lutter contre ce phénomène agricole.
For Healthy Nutrition, Reduction of Food Waste, and Sustainable Income from agriculture

En 1988, l’ancienne étudiante de l’Ecole d’Administration de Niamey a rencontré une ONG Française (Loire Atlantique) qui s’est implantée à Kindia dans le cadre d’un jumelage entre la ville de Nantes et celle de Kindia. L’objectif de l’ONG était de promouvoir l’entreprenariat féminin à travers des pépinières d’entreprises féminines de transformation des produits locaux. Après plusieurs formations dans le cadre de ce jumelage, un constat de la déperdition post-récolte des fruits et légumes à Kindia et compte tenu de sa vision personnelle, Mme Diallo a créé sa propre ONG dénommée Kanya Donse Fanyi (KDF) comprenant une unité de transformation des produits locaux.

En dehors de son parcours avec l’ONG KDF, Mme Diallo Abiba est le point focal entre tous les acteurs de la transformation alimentaire, ainsi qu’un facilitateur pour l’autonomisation des femmes dans la région de Kindia et au-delà. Elle a également été Consule Honoraire du Niger en Guinée pendant 2 ans. À présent, elle est le point focal de la transformation des produits agricoles dans la région de Kindia ainsi que de la filière mangue dans le cadre de la mise en œuvre du projet de partenariat à flux inversé entre la Guinée (récipiendaire) et la Tunisie (pourvoyeur). Elle est également en train de réunir toutes les actrices de la transformation autour d’un réseau pour faciliter les activités de transformation mais aussi de commercialisation, notamment des exportations groupées.
En plus, Mme Diallo a été formatrice et a animé plusieurs ateliers de formation en transformation agroalimentaire et en nutrition communautaire en Guinée et dans la sous-région. Elle a formé des milliers de femmes à travers la Guinée en techniques de transformation et de conservation des aliments et organise les groupements de femmes dans les activités génératrices de revenus. Elle a également formé plus de 300 femmes en techniques de production de bouillies infantiles « maman bouillie », produites à base de produits locaux à Conakry. Elle assure la promotion d'une farine infantile à base de produits locaux nommée baraka qu’elle a elle-même créé et produite. Pour Mme Diallo, KDF est une activité d’amour traçable, touchant chaque personne impliquée. KDF est aussi une histoire de famille, d’amis et de collaborateurs qui contribuent et croient à notre vision. Elle est une invitation à la promotion de la sécurité alimentaire en Guinée et à la conservation des produits agricoles à travers le support des communautés rurales et des jeunes en lien avec la formation dans le secteur de l’agro-business et la création des activités génératrices de revenus à partir de la production agricole. Notre slogan est simple, et nous souhaitons ainsi partager notre vision avec ceux qui nous tiennent à cœur, en particulier les jeunes, les femmes, la génération future du pays et de la « diaspora ».